Peindre le fer et le zinc

Utiliser les antirouilles.

Les métaux ferreux (fers, aciers et fontes) rouillent au contact de l’air et de l’eau. Il est impératif de les protéger. On distingue trois types de produits :
Les antirouilles préventifs : sous-couches au minium de plomb, au plomb métal, à l’oxyde de fer, au chromate de zinc… à passer sur du fer neuf ou dérouillé.
Les antirouilles curatifs : dérouillants, transformateurs de rouille ou stabilisateurs de rouille à appliquer sur la rouille pour la supprimer.
Les peintures antirouilles qui sont à la fois protectrices et décoratives.

Peindre le fer.

La peinture d’un objet ou d’une surface en métal ferreux doit respecter un processus assez strict pour obtenir un résultat durable :
Du fer neuf doit être dégraissé au trichloréthylène. Du fer ancien doit être dérouillé ou traité avec un inhibiteur de rouille.
Du fer peint doit être décapé.
Assurer ensuite la protection contre la rouille.
Peindre le métal avec, au moins deux couches de peinture de type laque, ou mieux, d’une laque antirouille.

Peindre le zinc.

Le gris des gouttières en zinc n’est pas toujours très esthétique sur une façade. On peut peindre le zinc avec la technique suivante :
Dégraisser le zinc à l’eau chaude additionnée de 100 g de lessive Saint-Marc par litre, ou au trichloréthylène.
Après séchage, appliquer une sous-couche spéciale pour zinc : un wash primer ou une sous-couche au chromate de zinc.
Appliquer ensuite deux couches de peinture décorative, soit une laque brillante, soit de la peinture de façade.
Peindre un jour sec, sans vent et sans un soleil trop violent.

Voir aussi un autre article sur le même sujet 

Une réflexion au sujet de « Peindre le fer et le zinc »

  1. Ping : Astuces pour protéger le fer et le zinc par la peinture - Le BricoMag