5 travaux utiles pour faciliter le quotidien d’une personne âgée

Pour une personne âgée en perte de mobilité, le quotidien est de plus en plus compliqué. Des tâches simples de prime abord peuvent alors devenir une épreuve qui demande de réels efforts. C’est pourquoi il est important d’adapter l’environnement. L’accent doit être mis sur l’accessibilité et la fonctionnalité.

En d’autres termes, l’objectif est de faciliter le quotidien. Pour cela, il est possible de réaliser différents aménagements qui aideront vraiment à simplifier les tâches en compensant la perte de mobilité. Que la personne âgée vive de manière indépendante chez elle ou qu’elle soit hébergée chez des proches qui s’occupent d’elles, voici 5 travaux utiles qui faciliteront son quotidien.

Des sols adaptés pour éviter les mauvaises chutes

Pour une personne âgée, le premier risque à la maison est la chute. L’explication est simple : sa force et son équilibre sont moins importants que par le passé. De plus, sa vue n’est plus forcément aussi bonne qu’auparavant. C’est pourquoi il est important de commencer par des travaux visant à limiter les risques de chutes.

Tout d’abord, il faut que les sols soient adaptés à une personne à mobilité réduite. En d’autres termes, les revêtements doivent être antidérapants. Bannissez donc les parquets, carrelages et pierres potentiellement glissants. Idem pour les moquettes épaisses, qui compliquent la marche. Tournez-vous plutôt vers des matériaux assez rugueux et rigides.

Par ailleurs, le sol doit être parfaitement dégagé afin qu’aucun objet n’entrave les mouvements. En pratique, supprimez tous les tapis et conservez assez d’espace entre les meubles.

Davantage de lumière

Comme nous l’avons expliqué, la vue d’une personne âgée est souvent en déclin. Pour pallier ce souci, il est préférable de faire quelques aménagements qui apporteront davantage de lumière dans les pièces.

Cela passe essentiellement par deux éléments :

  • Les fenêtres doivent laisser entrer suffisamment de lumière du jour, tout en étant faciles à manipuler. Idem pour les rideaux, qui doivent rester modulables et ergonomiques. Complétez-les avec des volets roulants électriques, aisés à ouvrir et fermer sans se fatiguer.

  • L’éclairage joue un rôle crucial. Dans toutes les pièces, veillez à installer assez de lampes. Optez pour des types complémentaires, à savoir des lampes fournissant une lumière ambiante (plafonniers, appliques murales) et ciblée (lampes d’appoint ou sur pied, liseuse).

Des escaliers sécurisés

Ensuite, monter ou descendre des escaliers est souvent compliqué pour une personne âgée. Même si les risques de chute sont sérieux, cela ne signifie pas qu’il faille supprimer les escaliers ni installer une chaise monte-escalier.

En effet, si la personne âgée est encore capable de monter ou descendre les marches par elle-même, il est intéressant de lui permettre de continuer à le faire. Cette activité physique est bénéfique pour son organisme (fonction cardiaque, jambes, équilibre, etc.).

L’enjeu est alors de sécuriser au maximum les escaliers. Comme dans le reste du logement, veillez à ce que le sol réduise les risques de chute (revêtement antidérapant, absence de tapis…). En complément, installez une main courante pour escalier sur les murs des deux côtés.

Assurez-vous que la barre soit à une hauteur adéquate pour la personne âgée, et solidement fixée au mur. Optez également pour un matériau offrant une bonne prise en main. Par exemple, le site maisondugarde-corps propose des mains courantes pour escalier en bois ou en inox, personnalisables selon vos besoins.

Des placards accessibles

Par ailleurs, une personne âgée est généralement moins habile que dans sa jeunesse. Il est alors plus difficile pour elle d’accéder à des objets en hauteur ou cachés au fond d’un placard. Considérant cela, veillez à ajuster l’habitat afin que tout soit à portée de main. Modifiez donc les placards pour que l’intéressé puisse facilement accéder à son contenu, sans se contorsionner ni monter sur un marchepied.

De plus, choisissez des portes de placards et des tiroirs faciles à ouvrir et à fermer. En plus de mécanismes fluides qui demandent peu de force, il est préférable de les équiper de systèmes d’arrêt. Ces tampons amortisseurs permettent de fermer un tiroir ou un placard avec une faible impulsion, tout en évitant qu’il claque violemment.

Dans la salle de bain

Enfin, la salle de bain est certainement la pièce la plus délicate pour une personne âgée. Elle nécessite donc des travaux plus approfondis pour devenir plus accessible. Voici quelques idées de travaux dans ce sens :

  • Une porte coulissante ou pliante. Contrairement à une porte à battant, elle ne risque pas d’être bloquée en cas de chute et ainsi d’empêcher les secours d’entrer. C’est notamment recommandé dans une petite salle de bain.

  • Des barres d’appui installées par un professionnel.

  • Une douche ou une baignoire de plain-pied (avec un sol antidérapant, bien sûr). Par exemple, la douche italienne est tout indiquée.

  • Des toilettes surélevées sont intéressantes pour une personne en déambulateur ou en fauteuil roulant.

Conclusion

Ces quelques aménagements seront réellement utiles pour aider une personne âgée dans son quotidien. Passez en revue chaque pièce du logement afin d’identifier les points d’amélioration, et n’oubliez pas de consulter le principal intéressé !

En outre, si vous faîtes appel à un professionnel pour effectuer les travaux, choisissez de préférence un expert labellisé (type Handibat). Il sera plus familier avec les techniques de construction et de rénovation visant à favoriser l’accessibilité des personnes à mobilité réduite et handicapées.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.