Combien coûte une maison individuelle ?

FOCUS-2Faire construire une maison neuve est un projet important et un investissement conséquent. Les constructeurs de maisons individuelles proposent de maison à partir d’environ 90 000 € pour une maison simple, avec deux ou trois chambres, mais le prix dépend de nombreux éléments : surface, mode constructif, lieu de construction, équipements et décoration intérieure, etc. Et bien sûr, il faudra y ajouter le prix du terrain à bâtir.
Outre le prix de la maison et du terrain, il faut penser à compter avec tous les frais annexes qui s’ajouteront inévitablement au prix de la construction, qui dépend de votre projet et de votre budget.

Pour les frais annexes, auxquels on ne pense pas toujours, voici les plus importants :

Les frais afférents au terrain

  • Il vous faudra régler des frais de notaire relatifs à l’achat du terrain, qui comprennent :
    La rémunération du notaire, qui correspond à un pourcentage donné du prix du terrain, à laquelle s’ajoutent éventuellement d’autres frais (rédaction d’actes par exemple).
  • Les frais et débours liés aux démarches administratives : le notaire collecte pour vous un certain nombre de documents contre rétribution : certificat d’urbanisme, état hypothécaire, pièces d’état civil, extrait cadastral, etc.
  • Les droits et taxes publics : droits d’enregistrement, droits de mutation (5,09 % du prix du terrain), taxe de publicité foncière, etc.

Il vous faudra peut-être faire borner votre terrain, ce qui est fortement conseillé pour éviter des querelles avec le voisinage par la suite : si votre terrain n’a pas été borné quand vous en faites l’acquisition, vous ferez appel à un géomètre-expert pour en connaître les limites exactes. Cela vous évitera d’enfreindre les règles d’urbanisme lors des travaux, et après la construction si vous procédez à d’autres aménagements (entre 600 et 1 500 € en fonction de la superficie).

Enfin, si le terrain n’est pas viabilisé, il vous faudra payer votre raccordement aux réseaux collectifs d’eau, d’assainissement, d’électricité, de gaz, etc., aux sociétés concessionnaires qui effectueront les travaux à votre demande. L’importance de ces travaux dépend de la proximité de ces réseaux VRD (voirie et réseaux divers).

Les frais relatifs à la construction de la maison

Avant de faire construire, vous pouvez être amenés à vérifier la nature du sous-sol afin de garantir les fondations archivimde votre maison (entre 1 500 et 4 000 €). Si la nature du sol vous impose des fondations particulières, il vous faudra compter un coût supplémentaire (entre 5 000 et 15 000 €).

Il vous faudra également régler les frais d’assurance dommages-ouvrage, car toute personne qui fait construire doit obligatoirement y souscrire avant l’ouverture du chantier (article L 111-30 du Code de la construction et de l’habitation), pour être couvert en cas de désordres touchant à la solidité de l’ouvrage (6 à 7 % du prix de la maison).

Le coût du crédit

Il vous faudra enfin compter avec le coût du crédit :
Sachez que les banques facturent des frais de constitution de votre dossier d’emprunteur (environ 1 % du capital emprunté, non règlementé et variable selon les banques).
Elles vous imposeront également une assurance décès-invalidité, qui est obligatoire (entre 0,30 et 0,50 % du capital emprunté).
Sans compter la garantie (hypothèque, privilège de prêteur de deniers, ou caution) à laquelle souscrira votre banque pour se protéger face aux risques d’impayés.

Les taxes d’urbanisme

Une maison neuve est soumise aux taxes d’urbanisme en vigueur, qui dépendent de la commune où vous faites construire. A savoir :

  • la taxe locale d’équipement (TLE), qui s’applique dans toutes les communes de plus de dix mille habitants (entre 1 et 5 % du prix de la construction), à laquelle s’ajoute la taxe additionnelle au profit de la région Île-de-France s’ajoute à la TLE dans un certain nombre de communes de la région parisienne (1 %),
  • la taxe départementale des espaces naturels sensibles (TDENS) (2 % maximum de la TLE),
  • la taxe pour le financement des Conseils d’architecture, d’urbanisme et d’environnement (TDCAUE) appliquée dans certains départements (entre 1 000 et 2 000 €),
  • la participation au financement des voies nouvelles (PVNR) dans certaines communes,
  • la participation pour raccordement à l’égout, dans le cas où la construction est postérieure à la mise en service du réseau public de collecte des eaux auquel il doit être raccordé,
  • la participation pour non réalisation d’aires de stationnement dans les communes qui l’ont instituée.

Stéphane

Blogueur du bricolage. J'ai travaillé dans plusieurs enseignes de bricolage comme Castorama , Bricorama et Bricoman dans le secteur du gros oeuvre depuis 20 ans

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.