Comment installer un plafonnier ?

Un plafonnier peut servir à la fois d’élément décoratif à part entière et de système d’éclairage qui renvoie harmonieusement la lumière dans une pièce. Nul besoin d’être un génie en électricité ou un bricoleur chevronné pour poser un plafonnier. Facile à installer, le plafonnier ne requiert que quelques tours de main. Suivez scrupuleusement les conseils qui vous sont offerts ci-après !

Les matériels indispensables

Vous devez vous équiper de quelques outils pour  pouvoir installer correctement un plafonnier. Trouvez-vous d’abord un tournevis ou bien une visseuse sans fil, incontournable pour tous travaux de bricolage. Une perceuse vous sera aussi d’une grande aide. Préparez également une pince à dénuder ainsi qu’une pince coupante. Pour finir, une cheville à bascule et selon la hauteur du plafond, une échelle ou un meuble sur lequel vous pourrez vous appuyer.

 

La pose d’un plafonnier : des règles strictes à suivre

L’installation d’un système d’éclairage fait appel à certaines règles à suivre méticuleusement. Ces dernières garantissent la réussite de la pose du plafonnier mais surtout votre sécurité.

Etape 1 : Respect de la sécurité

Commencez par couper le courant au niveau du disjoncteur qui alimente votre plafonnier. Pour plus de sécurité, vous pouvez vérifier avec un testeur de phase que le courant est bien en hors tension. Ne minimisez pas les règles de sécurité car le risque d’électrocution est très grand en cas d’oubli.

Etape 2 : Définir l’emplacement

Une fois le courant coupé, marquez au crayon l’emplacement où vous souhaitez installer le plafonnier. Pour une bonne diffusion de la lumière, l’éclairage doit être bien au centre de la pièce. Vérifiez que le système est bien centré en le rapportant sur un meuble placé au milieu de la salle.

Etape 3 : Trouer le plafond 

Quand les différents marquages sont faits, percez les trous nécessaires pour la pose de votre plafonnier. Le nombre de trous à faire dépend de votre modèle de luminaire. Certains ne requièrent qu’un seul perçage, d’autres nécessitent plusieurs trous au plafond pour une meilleure fixation.

Etape 4 : Poser la cheville à bascule

Dépoussiérez le trou pour pouvoir y faire entrer une cheville à bascule. Pour assurer une bonne suspension du plafonnier, votre cheville à bascule doit être parfaitement compatible avec le poids du système d’éclairage. Il faut également tenir compte du matériau utilisé pour le plafond ainsi que de son état sinon votre plafonnier risque de ne pas tenir. Lorsque vous serez sûr d’avoir bien placée la cheville à bascule, vissez le crochet ou encore le piton métallique de suspension.

Etape 5 : Installer la tige du boîtier

Avant de mettre en place la tige du boîtier de dérivation, faites un nouveau trou dans lequel vous allez insérer le câble. Ouvrez l’opercule de la tige avec une pince coupante pour que les fils électriques vous soient accessibles. Coupez le câble selon la longueur qui convient au modèle du plafonnier. Réintroduisez cette dernière dans la boîte de dérivation et raccordez le neutre en bleu puis la phase en rouge. Clipsez l’ensemble puis suspendez votre luminaire. Installez ensuite une ampoule et redémarrer le compteur d’alimentation. Vérifiez que le plafonnier fonctionne bien.

 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.