Entretien d’une cheminée tubée.

 

 La cheminée et tous les conduits et carneaux doivent être examinés et nettoyés soigneusement de tous les dépôts au moins deux fois par an afin d’éviter la formation de suie et l’obstruction des conduits par celle-ci.

Ce nettoyage interviendra encore plus fréquemment si une formation rapide de suie se fait lorsqu’on utilise des appareils à combustion lente ou du bois.

  1. Faites appel à un ramoneur qualifié qui délivrera un certificat d’inspection et de ramonage. Une surchauffe de l’appareil ou l’emploi de nettoyants chimiques de cheminées est à éviter comme méthode de nettoyage de la cheminée, car cela peut endommager l’appareil et l’ensemble de la cheminée.
  2. La cheminée peut résister à des essais de choc thermique, mais si un incendie de cheminée se produit ou est suspecté, il faut toujours vérifier l’ensemble de la cheminée et du tubage.
  3. La structure de la base de la cheminée doit faire l’objet d’une inspection annuelle et si cela est nécessaire, d’une remise en état pour assurer qu’elle demeure saine sur le plan de la structure et qu’elle reste imperméable aux intempéries. En même temps, il convient de vérifier le tubage et la ventilation qui devra être toujours parfaitement dégagée.

Des étiquettes métalliques pour fixation à la cheminée, communiquant à l’utilisateur et au ramoneur les informations générales sur le tubage.

N°1 en conduits de fumées et sorties de toit POUJOULAT

Stéphane

Blogueur du bricolage. J'ai travaillé dans plusieurs enseignes de bricolage comme Castorama , Bricorama et Bricoman dans le secteur du gros oeuvre depuis 20 ans

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.