Les étapes à suivre lors d’un changement de syndic

Le changement de syndic se déroule lors d’une assemblée générale. Cependant, avant de procéder à la révocation de l’ancien syndic de copropriété, il faut en élire un nouveau en s’assurant que toutes les parties prenantes souhaitent changer de syndic. L’AG doit nécessairement se tenir avant l’expiration du mandat du gestionnaire.

Tout savoir sur le changement de syndic

Comment changer de syndic de copropriété? C’est l’interrogation qui préoccupe certains copropriétaires, notamment qui ne sont plus satisfaits par des services de leur syndic.

Pour changer de syndic, il est recommandé d’organiser l’assemblée générale le mois précédant cette date butoir. Ceci dans le but de préparer une assemblée extraordinaire si le vote n’est pas validé à cause d’insuffisance de majorité. Il est donc nécessaire de s’informer sur les étapes à suivre pour changer de syndic de copropriété.

L’étape 1 : Chercher le bon syndic de copropriété

La première étape pour changer de syndic consiste à trouver le bon syndic de copropriété. En effet, il est plus facile de trouver le bon syndic grâce à la loi Alur. Il est dès lors possible d’évaluer en détail les prestations des syndics. Il s’agit ici de la qualité de services et des tarifs.

Pour cela, il faut analyser dans un premier temps la réputation du syndic. Autrement dit, on peut s’informer sur le niveau de satisfaction de ses clients présents pour garantir le sérieux de celui-ci. Cela peut faire l’objet d’une analyse des documents relatifs à la copropriété.

Par la suite, il est important d’étudier minutieusement les devis, les obligations légales ainsi que les diverses prestations comprises. Bien évidemment, avant de choisir le bon syndic, il faut négocier des tarifs minimaux. Il est à noter que les honoraires restent les mêmes aussi bien au début qu’en fin de mandat.

L’étape 2: Changer de syndicat à la fin de son mandat

Cette démarche consiste au non renouvellement du contrat de service au moment où celui-ci atteint sa date butoir. Normalement, le changement de syndic de copropriété est possible tous les ans sauf dans le cas des mandats de 15 mois ou de 36 mois. Bien sûr, ce type de mandat est voté et approuvé en assemblée générale.

Aussi, le renouvellement implicite d’un contrat de syndic est faisable. À la fin de chaque mandat, une AG est organisée pour voter la continuation ou la résiliation de la collaboration. Comme tout vote, seule la majorité des voix des copropriétaires sera prise en compte. La tenue de l’assemblée générale se déroule quelques semaines avant l’expiration du contrat du syndic. Il convient donc aux copropriétaires de préparer eux-mêmes le remplacement de celui-ci. Il faut savoir que seul un syndic en cours de mandat est à même de solliciter un vote en assemblée générale.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.