Immobilier d’entreprise : comment se porte le marché français ?

Avant les années 2010, l’immobilier mais surtout le marché de l’immobilier d’entreprise français est resté très en retard voire médiocre. Le cas français est resté discret face au dynamisme des grands marchés européens comme la Grande-Bretagne et l’Allemagne. Mais cette traîne du marché français s’est renversée en une véritable montée en puissance au cours des années 2015 et 2016. Le long retard est devenu un tremplin pour la fleuraison du marché dopée aujourd’hui par les investissements étrangers. De plus, le Brexit a bien changé la donne, car son impacte a baissé le volume des transactions britanniques. En effet, si auparavant Londres est resté premier dans les chiffres des destinations favorites, aujourd’hui elle est en baisse par rapport aux transactions effectuées en France. Même l’Allemagne qui a aussi profité de l’incertitude causé par le Brexit voit son marché stagné. Il importe ainsi de rentrer dans les détails de l’état actuel du marché de l’immobilier d’entreprise français.

De bons chiffres

Selon Immostat, l’année 2016 a connu des volumes d’investissements à 30,4Mds€. Également, le prix moyen des bureaux en Île-de-France a atteint les 6000 €/m2 pour la première fois. Force est de souligner que ce sont les investissements étrangers qui s’intéressent de plus en plus au marché français qui explique cette montée en puissance. Ce sont les américains, les britanniques, et les chinois qui sont les principaux acteurs, représentant les 30% des volumes en 2016. Pas moins de 8,9 milliards d’euros investis en plus, soit une montée de 18% ont été enregistrés sur les transactions.Si l’année 2017 a connu une petite stagnation des chiffres, 2018 connaît une montée intéressante du marché. Mais en somme le marché de l’immobilier d’entreprise français se porte très bien. Les métropoles ne cessent d’élargir leurs locaux avec la montée des attractions. Par exemple, Rennes dispose de plus de 150.000 m2 d’espace un peu partout sur son territoire, les transactions de bureaux à Montpellier ont haussé de 24% en 2017 avec 105.000 m2 de foncier vendu.

espaces de coworking - immobilier d'entreprise

De belles opportunités

Les retards du marché immobilier français ont été mal considérés durant ces années. Pourtant on peut dire que c’est ce qui explique en partie le grand rattrape actuel. Maintenant, l’attraction est concentrée autour de l’espace français avec l’émergence d’une multitude de bureaux à destination locatives et en vente. En plus, nous voyons débarquer de nouveaux acteurs sur le marché. Les sociétés de coworking émergent et connaissent eux aussi des chiffres en hausse surtout en 2018. Partout en France on voit ce marché fleurir et s’imposer progressivement. A Paris par exemple ces immeubles coworking ont représenté environ 5% de la demande en 2017 contre 1% en 2016. Ainsi, les bureaux, les locaux d’activités, et les espaces coworking sont de plus en plus nombreux et attractifs, boostant les investissements dans le marché de l’immobilier en territoire français. L’immobilier d’entreprise gagne donc en nombre et en sécurité par rapport à l’immobilier résidentiel. Le rendement environne une supériorité de 2 à 3 %, et peut même aller plus loin dans les zones comme en centre-ville, dans les rues commerçantes, dans les quartiers d’affaires…etc.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.