Les règles pour choisir son récupérateur d’eau de pluie

Le récupérateur d’eau de pluie est un dispositif important actuellement afin de récupérer les eaux de pluie. Sachant que l’eau est devenue une source précieuse, il vaut mieux opter pour cette solution afin d’avoir des ressources gratuites. Cette installation présente de nombreux avantages puisqu’elle est écologique, économique et facile à installer. Ne serait-ce que pour arroser son jardin, les eaux de pluie récupérées semblent être une alternative pour économiser en eau.

L’utilité de choisir un récupérateur d’eau de pluie

L’eau fait partie des éléments importants qui assurent le confort dans une habitation. En général, une personne peut consommer jusqu’à 200 litres chaque jour. Il y a également les besoins qui cernent certains éléments comme le nettoyage, le lave-linge, la chasse d’eau… Ces derniers n’ont pas besoin d’eau potable. L’arrosage du jardin ou encore le lavage des voitures peuvent également générer de grosses dépenses pour la facture en eau. Or, depuis quelques années, il devient difficile de distribuer de l’eau potable pour tous ces éléments sachant également que le niveau des nappes phréatiques est en baisse. C’est pour cette raison qu’au niveau écologique, il est important d’adopter des solutions efficaces, économiques et écologiques afin de combler les besoins en eau. La récupération des eaux de pluie devient indispensable d’autant plus que c’est facilement accessible actuellement. Il existe d’ailleurs différents modèles de récupérateurs d’eau de pluie.

Quel type de récupérateur choisir ?

Il existe spécialement deux types de récupérateur : la cuve extérieure et la cuve enterrée. Le récupérateur à cuve extérieur dispose d’une petite cuve. Il n’est pas destiné à un usage pour l’alimentation. Il est surtout destiné à certains usages comme l’irrigation, l’arrosage ou encore pour laver la voiture. Avec sa cuve de petite taille, le récupérateur à cuve extérieur est facile à mettre en place. Il n’y a donc pas besoin de transformation importante des évacuations. En général, les cuves extérieures peuvent contenir 200 à 2000 litres. Faciles à manipuler et légères, elles sont souvent fabriquées avec du polyéthylène. De son côté, le récupérateur à cuve enterrée permet d’utiliser au quotidien l’eau de pluie, notamment pour divers usages comme ceux avec le récupérateur extérieur et également pour des usages sanitaires comme le lave-linge ou encore la chasse d’eau. Avec une grande capacité, ce type de cuve procure confort et autonomie. Le volume de cette installation est de 1500 à plus de 5000 litres. Il peut également être fabriqué en béton ou en polyéthylène. Dans tous les cas, son installation est contraignante à cause de son emplacement et la canalisation de distribution de l’habitation. C’est-à-dire que ce type de récupérateur est plus complexe.

Le volume du récupérateur : un critère non négligeable

Connaître le volume du récupérateur est l’un des critères à tenir en compte avant de faire son choix. Pour y arriver, il faudra réellement faire un petit calcul selon les besoins des utilisateurs dans une habitation et également la taille du terrain. Généralement pour une utilisation extérieure, par exemple, pour un volume de 1500 l minimum sur un terrain plus étendu, notamment d’une surface de plus de 100 m², il faudra obtenir au moins 15 l par m². Pour une utilisation sanitaire, notamment pour 5 personnes, il faudra 5000 l au minimum. C’est-à-dire 1000 l par personne.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.