Méthodes pour trouver un bon locataire

Généralement, dans une formation en immobilier, la recherche d’un locataire fait partie des modules à apprendre. Cela dit, c’est une étape très importante sur laquelle se repose la réussite du projet en investissement. De plus, avoir un bon locataire ne se fait pas tout simplement en proposant son bien sur le marché locatif immobilier. Il faut tenir compte de nombreux critères pour éviter des problèmes. Comment choisir un locataire ? Nous vous apportons les réponses.

Tenir compte des revenus du locataire

Le principal critère de sélection doit être les revenus du locataire et ceux de son conjoint s’il en a. C’est un bon moyen pour vous assurer qu’il dispose réellement d’un moyen financier pour louer l’immobilier.

En règle générale, les revenus du locataire doivent au moins être égaux à trois fois le loyer. Cette somme est constituée par son salaire, les allocations familiales, les pensions alimentaires, etc.

Afin de vous assurer de la valeur des revenus, vous pouvez lui demander diverses pièces justificatives telles que son dernier avis d’imposition, ses bulletins de salaire des trois derniers mois, les trois derniers bilans de sa société. S’il est salarié, vous pouvez aussi demander une attestation de travail par l’entreprise dans laquelle il exerce. Une pièce d’identité (passeport, carte de résident, etc.) devrait être fournie avec ces dossiers.

Au cas où le locataire bénéficie d’autres revenus à part son salaire, vous devrez demander d’autres documents :

  • les pièces justifiant les versements des indemnités, des pensions ou des retraites,
  • une pièce justificative dressée par la caisse d’allocations familiales dans laquelle est affiché le montant des aides au logement,
  • une pièce justifiant l’obtention de bourse si le locataire est un étudiant boursier.

Pour en savoir plus concernant le choix d’un locataire, vous pouvez suivre une formation en ligne ou physique. Sur avis-formations-immobilier.fr, vous trouverez les meilleurs formateurs.

S’appuyer sur le passé locatif du potentiel locataire

Même si le potentiel locataire reçoit assez de revenus pour couvrir largement sa location, il ne sera pas forcément un bon payeur. Ce genre de « client » nuira forcément à votre projet, vous devez à tout prix l’éviter. Le seul moyen pour y parvenir, c’est de vous renseigner sur son passé locatif. Vous devez donc exiger les quittances des trois derniers mois de son ancien logement.

Faites tout de même attention à certains locataires qui fournissent de faux documents. Pour une meilleure assurance, vous pouvez contacter le propriétaire de son ancienne maison et en apprendre plus sur lui.

Au cas où vous vous êtes fait avoir par de faux papiers, il est toujours possible d’annuler votre contrat de bail auprès des tribunaux pour tromperie. Toutefois, cela reste une très longue procédure, alors, il vaut mieux effectuer de nombreuses vérifications avant d’accepter un contrat.

Par ailleurs, pour prévenir les problèmes de payement malgré la solvabilité du locataire, vous pouvez exiger un dépôt de garantie. Il s’agit d’une somme équivalente à un mois de loyer. Il est aussi possible de lui demander de présenter une caution. Au cas où il ne paie pas son loyer, le cautionnement sera acquitté par une personne, un organisme, ou une banque.

Stéphane

Blogueur du bricolage. J'ai travaillé dans plusieurs enseignes de bricolage comme Castorama , Bricorama et Bricoman dans le secteur du gros oeuvre depuis 20 ans

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.