Le nettoyeur haute-pression : l’essayer, c’est l’adopter !

Vous avez une maison avec un jardin, ou au moins une petite cour, une terrasse ? Le nettoyeur haute-pression va devenir votre meilleur allié. Nettoyer la porte du garage ou la voiture, débarrasser la terrasse de la mousse qui s’y installe, décrasser le VTT après une balade dans la boue, ou encore nettoyer les gouttières : il sait tout faire. Trouvez le modèle qui vous convient !

Qu’est-ce qu’un nettoyeur haute-pression ?

On désigne souvent le nettoyeur haute-pression par la marque la plus vendue. Sachez toutefois que « le kärcher », c’est non seulement une marque, mais aussi le nom de l’inventeur du produit, prénommé Alfred.

En 1950, Alfred Kärcher imagine donc un outil capable de projeter l’eau à haute pression, à travers une lance que vous dirigez sur une surface à nettoyer ou même décaper. Il s’agit d’un appareil à moteur (électrique sur la plupart des modèles, mais thermique sur les nettoyeurs professionnels de chantier),, branché sur un robinet. L’eau qui entre dans le nettoyeur est comprimée par le moteur, et ressort ainsi « sous pression » à travers la lance, dès que vous appuyez sur sa « gâchette ».

Projetée à très grande vitesse, l’eau est capable de décoller la saleté la plus incrustée. La puissance est telle qu’il est même conseillé de faire un essai sur une surface fragile. Vous pourriez très bien décoller le crépi de la façade dans certains cas !

Nettoyant très efficacement, le nettoyeur haute-pression ne « gaspille » pas l’eau, comme vous pourriez le craindre. En effet, le débit d’eau des nettoyeurs haute-pression est généralement de 300 à 600 litres par heure selon les modèles.

Et si vous préfériez un simple tuyau d’arrosage pour nettoyer la terrasse, le robinet grand ouvert débiterait jusqu’à 3 500 litres à l’heure… et le nettoyage durerait plus longtemps !

Comment choisir votre nettoyeur ?

Aujourd’hui, un nettoyeur haute-pression n’est pas obligatoirement « un Kärcher ». Si la marque Kärcher reste leader sur le marché, des marques concurrentes proposent leurs propres modèles ! Résultat : une offre abondante, dans laquelle il peut sembler complexe de se repérer. Pourtant, des critères objectifs permettent de guider votre sélection :

  • La pression, exprimée en bars (B) : elle va de 110 à 210 bars en moyenne. Si vous souhaitez simplement bichonner votre voiture, un modèle 110 bars sera suffisant. Pour décrasser les dalles de l’allée, il en faudra bien plus.
  • Le débit d’eau, exprimé en litres par heure (l/h) : il va de 300 à 600 l/h environ. Un plus grand débit augmente l’efficacité de nettoyage.
  • La puissance, exprimée en watts (W), détermine aussi l’efficacité de nettoyage. Elle est liée à la pression et au débit.
  • La conception : généralement la pompe est en matière composite. Mais des modèles haut de gamme embarquent une pompe en aluminium ou en laiton : plus cher à l’achat, un tel nettoyeur est aussi plus robuste, pour les usages intensifs.
  • Les accessoires disponibles. Les marques leader sur le marché des nettoyeurs haute pression ont développé une très grande gamme d’accessoires : différentes buses, des brosses à adapter à la lance, des rallonges, des rotabuses et autres canons à mousse, voire des kits d’hydro-sablage pour décaper une façade… Même si vous ne les achetez pas en même temps que le nettoyeur, vérifiez leur présence, si vous pensez en avoir besoin ultérieurement !

Ménagez votre nettoyeur !

Votre nettoyeur haute pression vous deviendra vite indispensable. Alors veillez à le chouchouter pour prolonger sa durée de vie.

Quelques précautions suffiront :

  • N’utilisez que les accessoires prévus par le constructeur.
  • Si vous utilisez une eau contenant des impuretés (par exemple si vous pompez l’eau d’un puits ou d’une réserve d’eau), mieux vaut installer un filtre pour éviter tout bouchage. Et si votre eau est simplement calcaire, détartrez votre appareil régulièrement.
  • Lors des longues séances de nettoyage, faites régulièrement des pauses, pour éviter le risque de surchauffe.
  • Après usage, vidangez au mieux votre nettoyeur. Mais attention, il restera toujours un peu d’eau à l’intérieur. Alors en hiver, stockez-le à l’abri du gel pour éviter qu’il ne soit détérioré !

Et n’oubliez pas que l’eau sort réellement sous pression : ne dirigez jamais le jet vers une personne ou un animal, cela pourrait être douloureux, voire dangereux. Et ne laissez pas les enfants l’utiliser : le nettoyeur haute-pression est un outil, pas un jouet !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.