Quelle fenêtre pour une meilleure performance énergétique?

Une bonne isolation de la fenêtre permet d’éviter les pertes de chaleur dans la maison. Mais c’est aussi une solution efficace pour faire des économies sur les factures de chauffage. En moyenne, vous perdez entre 15 et 30 % de la chaleur si vous installez des fenêtres mal isolées. Vous devez savoir ainsi que tous les types de menuiseries sont envisageables pour garantir une bonne isolation. Mais une meilleure performance passe par le choix du vitrage et du matériau pour le châssis. Nous vous aidons à bien choisir dans ce dossier !

Le vitrage pour une meilleure performance

Le choix du vitrage joue un rôle important dans l’isolation de votre habitation. En principe, vous avez trois possibilités, dont le simple, le double et le triple vitrage. Mais pour bénéficier de la meilleure performance énergétique, il est judicieux d’opter au moins pour un double vitrage. D’un côté, cela va dépendre du matériau que vous choisirez pour le châssis. D’un autre côté, la région où vous habitez influera également sur le choix.

Le matériau du châssis

Le bois, l’aluminium et le PVC sont les trois principaux matériaux qu’un fabricant fenêtre vous proposera. Le bois est le choix classique pour fabriquer des fenêtres, et il tenait d’ailleurs la première place il y a encore quelques années. A l’heure actuelle, l’évolution des techniques a permis de profiter d’une meilleure performance énergétique grâce à des matériaux plus isolants. Le PVC, très isolant et facile à entretenir, constitue ainsi un premier choix astucieux. Une fenêtre en PVC isole votre maison de façon efficace, et évite les pertes en chaleur. Le bois préserve également ses performances thermiques si vous aimez le style traditionnel. Enfin, l’aluminium peut être très isolant si le menuisier ajoute des dispositifs à rupture de pont thermique.

Le coefficient Uw

Certes, le vitrage et le matériau sont les principaux critères décisifs d’une fenêtre isolante. Mais pour profiter d’une bonne isolation thermique, il existe également un autre facteur auquel il faut se fier. Il s’agit du coefficient Uw, symbolisant la déperdition thermique de l’ensemble de la fenêtre, c’est-à-dire le châssis et le vitrage. C’est un élément décisionnel permettant de déterminer exactement la performance thermique d’une fenêtre isolante. Dans l’idéal, vous devez vous tourner vers un modèle ayant un coefficient faible. Effectivement, plus le coefficient est faible, plus la fenêtre est performante.

Pour les maisons en altitude

Le choix du vitrage et du matériau des fenêtres ne change pas, même pour les logements en altitude. Mais il y a un petit détail à ne pas négliger pour profiter d’une excellente performance énergétique lorsque vous habitez en étage. Pour le matériau, le PVC, le bois et l’alu peuvent assurer chacun une grande résistance aux contraintes de pression liées à l’altitude. La différence se trouve surtout au niveau de la qualité du vitrage et de son installation. Pour faire simple, la disposition du gaz pour le double ou le triple vitrage devra être adaptée à une forte hauteur.

Pour obtenir la fenêtre la plus isolante, vous pouvez faire appel à un professionnel comme Janneau. Que votre maison soit en hauteur ou non, il trouvera la meilleure solution pour vous faire profiter d’une meilleure performance énergétique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.