La maison-conteneur : un concept de plus en plus populaire

Maison-conteneurCes dernières années, un nouveau type de logement est apparu : la maison-conteneur. Ce type de construction s’inscrit dans la lignée des lofts industriels. Ce concept, originaire d’Europe, est attirant mais demeure controversé.

Originalité

Il est facile de comprendre ce qui rend la maison-conteneur si intéressante. On peut aménager  plusieurs conteneurs pour créer une maison originale aux lignes droites. Ainsi, ce type d’habitation se distingue des maisons neuves à vendre qui finissent souvent par se ressembler et créer des quartiers homogènes.

Cette maison sur mesure peut également évoluer. La famille s’agrandit? Il suffit d’ajouter un conteneur pour créer de nouvelles pièces. On peut aussi créer une maison mobile avec un seul conteneur et l’emmener n’importe où, ou encore planter les conteneurs sur une fondation en béton ou sur pieux.

De plus, le concept se prête bien à l’auto-construction; on peut placer les conteneurs comme on le souhaite, tel un jeu de construction. Il ne reste qu’à percer des trous pour circuler entre chaque pièce et pour créer des fenêtres. L’assemblage est donc rapide.

Un concept écologique?

L’un des premiers arguments pour vanter les maisons-conteneurs, c’est qu’elles sont écologiques, car elles permettent de donner une nouvelle vie à des conteurs usés qui attendent d’être détruits. En fait, le métal et l’acier coûtent très cher à produire, mais sont recyclables à l’infini.

Néanmoins, la structure permet d’aménager un toit vert. De plus, les personnes qui optent pour ce concept utilisent généralement des matériaux écologiques ou récupérés pour isoler et meubler leur résidence. Ainsi, le bois, l’acier et le béton demeurent à l’honneur.

Il ne faut pas non plus oublier que les conteneurs servent parfois à transporter des produits toxiques. Il est donc très important de jeter le plancher des conteneurs et de veiller à bien les nettoyer pour éliminer toute trace de résidus dangereux.

Peu coûteux?

Puisque le concept mise beaucoup sur la récupération et la réutilisation, on pourrait croire qu’une telle habitation revient moins cher que l’achat d’une maison neuve à vendre. Toutefois, ce n’est pas toujours vrai.

Le métal est un matériau conducteur. Il faut donc isoler les conteneurs et poser un revêtement par-dessus l’isolation. Ce processus peut s’avérer coûteux. Selon l’effet recherché, l’isolation peut se faire par l’intérieur ou par l’extérieur.

Par contre, la construction d’un studio ou d’un micro-logement ne nécessitant qu’un seul conteneur, ces habitations peuvent effectivement se réaliser à faible coût. À l’inverse, une grande maison fabriquée à partir de trois ou quatre conteneurs peut rapidement devenir coûteuse.

Au Québec

Si concept de la maison-conteneur ne cesse de gagner en popularité dans les pays industrialisés, il est encore très peu utilisé au Québec. Le besoin d’isoler avec des matériaux de qualité, surtout dans un climat rigoureux comme le nôtre, est sans doute un grand problème.

Cependant, le plus grand frein se trouve du côté des municipalités. En effet, la plupart d’entre elles refusent de voir ce type d’habitation sur leur territoire… parce que cela tranche avec l’uniformité qu’elles veulent donner à leurs nouveaux quartiers! Or, c’est bien là tout l’intérêt de la maison-conteneur!

Stéphane

Blogueur du bricolage. J'ai travaillé dans plusieurs enseignes de bricolage comme Castorama , Bricorama et Bricoman dans le secteur du gros oeuvre depuis 20 ans

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.