Peindre au pinceau

Peindre au pinceau.
  • Charger le pinceau de peinture en trempant ses poils sur un tiers de leur hauteur.
  • Enlever l’excès de peinture en pressant légèrement le bout des poils sur le bord du pot.
  • Tenir le pinceau à pleine main pour peindre une grande surface, ou entre les doigts, comme un crayon, pour les travaux précis.
  • Appliquer la peinture de haut en bas, par carrés de 50 cm de côté, chaque carré chevauchant légèrement le précédent.
  • Croiser en donnant des coups de pinceaux horizontaux puis verticaux.
  • Lisser en effleurant la surface peinte avec le bout des poils, sans recharger le pinceau de peinture.
Choisir un pinceau.

Pour les professionnels un pinceau s’appelle une brosse à peindre, et une brosse de bonne qualité a des poils en soies de porc. Les brosses en poils synthétiques ont rarement les mêmes qualités que les brosses en soies. La brosse à peindre la plus courante est la brosse ronde (brosse de pouce) en différents diamètres et longueurs. Pour peindre avec précision, on utilise une brosse ronde pointue (brosse à rechampir). La brosse plate (queue de morue) est destinée à vernir ou à laquer. La queue de morue large (spalter) sert à lisser la peinture.

Préparer un pinceau neuf.

Les brosses à peindre de professionnel, en soies naturelles, peignent mieux et durent plus longtemps si on les prépare avant de peindre :

  • Rebrousser la touffe de poils plusieurs fois, à la main, pour faire tomber les poils qui tiennent mal.
  • Laisser tremper les poils du pinceau dans de l’eau ou dans de l’huile de lin, pendant plusieurs heures, puis bien essorer.
  • Brosser, avec le pinceau, une surface rugueuse, comme du ciment, afin d’arracher les derniers poils mal fixés.
Nettoyer les pinceaux.

Pour bien peindre, il faut un bon pinceau propre. Les bons pinceaux sont chers, il faut donc bien les nettoyer :

  • Essorer le pinceau sur un chiffon ou du papier.
  • Le tremper dans le diluant correspondant à la peinture (eau, white spirit…).
  • Bien faire pénétrer le diluant entre les poils, essorer, retremper dans le diluant, essorer, etc.
  • Frotter, pour finir, les poils avec une pâte faite de poudre à lessive mouillée de très peu d’eau.
  • Rincer et laisser sécher.
  • On peut aussi acheter des produits spéciaux nettoyants à pinceaux.
Récupérer un pinceau.

Lorsqu’un pinceau a été mal nettoyé, il est parfois possible de le « récupérer » grâce aux méthodes suivantes (souvent les trois méthodes à la suite) :

  • Faire tremper les poils dans un diluant, un nettoyant à pinceaux ou, mieux, un rénovateur de pinceaux ».
  • Frotter les poils avec une lessive très concentrée (eau chaude additionnée de beaucoup de lessive à lave-vaisselle ou de détergent ammoniaqué).
  • Tremper les poils du pinceau dans du vinaigre d’alcool bouillant. Cette dernière étape redonne de la souplesse.
Conserver les pinceaux.

Pour garder un pinceau, il doit être parfaitement nettoyé.

  • Le conserver à plat, la tête en haut ou pendu, mais jamais posé sur ses poils.
  • Attention ! les poils en soies, peuvent être attaqués par les mites.
  • Lorsqu’on interrompt momentanément un travail, mettre le pinceau à tremper dans de l’eau ou du white spirit. Pour éviter que la touffe ne se déforme au fond du récipient :
  • Percer un trou dans le manche, y enfiler un fil de fer rigide et faire reposer ce fil sur les bords du récipient. Le pinceau est ainsi suspendu et seuls ses poils trempent dans le diluant.

Stéphane

Blogueur du bricolage. J'ai travaillé dans plusieurs enseignes de bricolage comme Castorama , Bricorama et Bricoman dans le secteur du gros oeuvre depuis 20 ans

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.