Bien traiter l’humidité

traiter l humidité

Pour garantir une bonne isolation de votre maison.

Dans le domaine de la construction, l’humidité est un facteur ravageur, nuisible sur le plan esthétique d’une habitation, mais également nuisible pour la santé des occupants. Si la mise en place d’une isolation thermique s’avère être une des solutions incontournables pour en finir avec l’humidité, le traitement de celle-ci apparaît également comme un passage obligé pour garantir une bonne isolation.

Pourquoi traiter l’humidité chez soi ?

Dans une habitation, de nombreux symptômes révèlent la présence plus ou moins importante d’humidité. Il faut être particulièrement attentif sur ces signes, car ces derniers permettent d’évaluer l’ampleur de l’humidité dans la pièce. Un support exposé en permanence à l’humidité va par exemple dégager une odeur de moisi ou de renfermé, ou l’humidité va tout simplement donner un aspect emperlé à un mur. La présence de moisissures sur les parois d’une habitation indique également que la pièce est humide, de même que l’apparition de taches noires ou d’auréoles au niveau du plafond. Le plus souvent, l’humidité a des conséquences désastreuses sur les parois, comme le décollement ou le gondolement du papier peint. La boursouflure et l’écaillement de la peinture sont également un symptôme d’humidité sur un mur. Dans tous les cas, l’humidité va également favoriser l’apparition de diverses pathologies chez les occupants, notamment par la circulation dans l’air de micro-champignons.

Trois causes de l’humidité dans une maison.

Afin de pouvoir traiter efficacement les problèmes d’humidité dans un logement, il convient dans un premier temps d’en déterminer l’origine. En principe, l’humidité dans une construction provient de l’infiltration d’eau dûe à un manque d’étanchéité du support. L’eau va donc tout simplement s’infiltrer via des fissures présentes au niveau des murs ou éventuellement au niveau du toit.

La remontée par capillarité est aussi une cause courante de l’humidité dans une maison. Concrètement, lorsque la fondation de la construction n’est pas suffisamment étanche, l’eau du sol va remonter dans les murs, d’où l’apparition des moisissures dans les coins d’une pièce par exemple.

Par ailleurs, une fuite de canalisation peut également causer des problèmes d’humidité. Toutefois, la condensation due à une ventilation insuffisante est aussi une des principales sources d’humidité dans une habitation en raison de la production non négligeable de vapeur d’eau.

Traitements des infiltrations d’eau.

Pour chaque phénomène d’humidité, le traitement se fera en fonction de son origine. Comme les infiltrations d’eau sont les plus courantes, l’état de la toiture doit impérativement être vérifié. Outre les travaux pour l’isolation des murs qui vont permettre de traiter efficacement l’infiltration de l’eau au niveau des murs, la mise en place d’un complexe isolant au niveau de la toiture est requise. Pour renforcer l’isolation du toit et ainsi garantir un dispositif durable, il convient donc de traiter le toit avec des mousses, comme la mousse de polyuréthane expansé, indiquées contre l’humidité imperméabilisante. Dans certains cas, l’application d’un mastic spécial ou une bande d’étanchéité permet d’éviter l’infiltration d’eau au niveau du toit, mais assure également la pérennité de l’isolation en place.

Solutions pour traiter les problèmes de condensation.

Souvent négligés, les phénomènes de condensation sont des sources d’humidité inévitable. Il s’agit effectivement d’un phénomène courant transformant l’eau à l’état de vapeur en liquide, notamment lorsqu’elle entre en contact avec un support froid entrainant l’apparition de salpêtres. Pour éviter la condensation, une bonne aération de l’habitation est requise. L’aération n’est pas toujours suffisante qu’il faut parfois recourir à une ventilation mécanique contrôlée qui va aussi renouveler l’air intérieur (VMC). Toutefois, pour un traitement efficace du phénomène de condensation, mettre en place un dispositif d’isolation thermique est requis afin d’éviter le point de rosée, soit la température propice à la condensation de l’eau. Autrement dit, il s’agit d’une différence de température entre celle de la paroi intérieure et celle de la pièce en question. Enfin, il faut penser à bien aérer son logement quotidiennement (notamment après les douches, bains ou la cuisine).

Maintenant que les causes et les actions à entreprendre sont déterminées, il ne vous reste plus qu’à agir pour vivre dans un environnement sain qui vieillira bien. Et si vous êtes forcé d’entreprendre des travaux non prévus, pensez dès à présent à faire des économies. Pour découvrir des conseils propres à la salle de bains, cliquez-ici.

Stéphane

Blogueur du bricolage. J'ai travaillé dans plusieurs enseignes de bricolage comme Castorama , Bricorama et Bricoman dans le secteur du gros oeuvre depuis 20 ans

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.