Nettoyage de la toiture en ardoise : conseils et recommandations

Pour une toiture en ardoise, comme pour n’importe quelle autre couverture, la présence de la mousse requiert une opération de nettoyage. La mousse rend en effet vulnérable ce type de couverture et la rend de moins en moins étanche. Le nettoyage de l’ardoise nécessite une technique particulière que vous découvrirez dans cet article.

Une opération qui requiert l’intervention d’un couvreur professionnel

L’ardoise bien qu’elle soit un matériau de couverture résistante doit être nettoyé selon une technique particulière pour éviter qu’elle se détériore. À la fois complexe et dangereuse, cette opération nécessite l’utilisation à haute pression d’eau. Pour écarter tout risque de détérioration, il faut donc confier les travaux à une personne qualifiée en plus d’être expérimentée. Seul un expert en toiture comme ce couvreur qui se trouve dans le 87 a cette capacité technique. Dans le cas où une ou plusieurs pièces sont cassées, vous risquerez de compromettre l’étanchéité de la toiture. En plus de l’eau de pluie qui s’infiltrera dans votre toit, vous mettez également en péril votre système d’isolation. Dans un cas, il ne vous restera plus qu’à procéder à des travaux de replacement des isolants. Or il faut savoir que ce remplacement est assez coûteux.

Les blessures sont très fréquentes lorsqu’une personne non initiée ou non qualifiée procède à des travaux de nettoyage de la couverture en ardoise. L’inclinaison de la toiture à laquelle s’ajoute l’exigence de conditions physiques particulières font que des équipes de professionnels sont appelées pour assurer la conformité de la réalisation de l’opération aux normes en vigueur. A l’opposé des couvreurs, le profane ne dispose pas de matériels de protection adaptés. Ces matériels sont, rappelons-le, les harnais de sécurité, les casques, paires de gants en cuir, et bien d’autres. Si nécessaire, le professionnel peut utiliser une nacelle élévatrice pour offrir à ses éléments un équilibre tout au long des travaux.

Comment est réalisé le nettoyage d’un toit en ardoise ?

Tout nettoyage, pour être fait dans les règles de l’art, doit d’abord commencer par un diagnostic. Réalisée par le couvreur professionnel, cette vérification est indispensable pour s’assurer s’il n’y a pas pièces manquantes d’ardoise sur le toit. Il est en effet impossible de réaliser l’opération tant que certaines parties de la toiture sont abîmées. Si de tels cas se présentent, il est indispensable de procéder d’abord à leur remplacement. Le diagnostic est aussi le moyen pour l’opérateur de constater l’étendue des saletés.

Une fois la vérification et l’éventuelle réparation terminées, le nettoyage proprement dit va commencer. Cette étape se traduit par l’application de nettoyant biologique sur la couverture afin de faire partir les mousses et les lichens. Ce processus se fait en utilisant une lance télescopique. C’est ici que se confirme le recours à une personne qualifiée puisque la lance doit être dirigée du haut vers le bas pour ne pas soulever les pièces d’ardoises et pour éviter que le liquide s’infiltre en dessous.

Une désinfection de la totalité de la surface du sol est ensuite opérée. Cette étape est cruciale, car elle permet de tuer les spores fortement fixées sur les ardoises. Il faut préciser que l’application du désinfectant ne doit être effectuée qu’après avoir laissé la couverture se reposer pendant 24 heures après l’utilisation du nettoyant biologique.

Après la désinfection, le couvreur peut vous proposer d’appliquer sur le toit ce qu’ils appellent le coating. Cette couche permet de recouvrir les pores sur l’ardoise et empêcher le développement de la mousse plus tard. Il est également possible de demander à son prestataire d’hydrofuger la toiture pour permettre un meilleur écoulement des eaux de pluie et empêcher que le gel se stagne sur la structure.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.