Louer un appartement meublé: comment mieux gérer la fiscalité?

Une location est dite «meublée» lorsque le bailleur met à la disposition du locataire divers meubles qu’il pourra utiliser. En dehors du régime juridique spécifique qui la régit, cette activité jouit également d’une fiscalité particulière. En effet, le régime micro BIC (bénéfice industriel et commercial) est appliqué et le propriétaire peut profiter de certains allégements ou même d’une exonération dans certains cas.

La fiscalité de la location non professionnelle

Ceux qui décident de louer en meublé sont donc considérés comme des micro-entrepreneurs par l’autorité fiscale. Une bonne compréhension du système d’imposition est ainsi pratique pour prendre les mesures nécessaires.

Le bailleur devra honorer ses obligations liées au régime micro BIC. De plus, il doit aussi tenir une comptabilité en bonne et due forme dans certains cas. La tenue d’un livre des comptes est toutefois conseillée pour une optimisation de sa fiscalité.

Quoi qu’il en soit, le montant des prélèvements dépend du loyer appliqué. La procédure de déclaration est différente selon l’usage auquel le local est destiné. Si c’est pour utilisation non professionnelle (LMNP), le bailleur disposera de deux choix: soit, il choisit comme assiette la moitié de ses recettes soit, il recourt aux règles de déduction des charges avec les amortissements. Cependant, de nombreux autres détails doivent aussi être considérés.

Le régime de la location professionnelle

Afin de prendre les bonnes décisions, la plupart des propriétaires préfèrent faire appel à un comptable LMNP. Ce dernier s’occupera des liasses fiscales et des tâches importantes telles que la préparation du bilan LMNP.

Pour la location d’un bâtiment meublé pour un usage professionnel, le montant des impôts dépend du revenu généré chaque année. Néanmoins, il faut que le loyer soit supérieur à 1900 euros. Effectivement, le bailleur doit recevoir au moins 23 000 € par an pour jouir de ce régime. Il est toujours de mise de tenir une comptabilité rigoureuse notamment pour justifier la gestion des déclarations des impôts.

Bien entendu, différents détails méritent également une attention particulière. Afin de ne rien laisser au hasard, il est préférable de solliciter les conseils d’un spécialiste lorsqu’on souhaite louer un local meublé. Cela permettra d’alléger les charges fiscales et de mieux rentabiliser un investissement locatif.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.